Nous sommes tous interdépendants

et tous ensemble, nous pouvons faire la différence.

Dans une économie globalisée, nos choix de consommation peuvent avoir des conséquences à l’échelle de la planète. Opter pour telle ou telle espèce de poisson peut avoir un impact considérable sur des stocks de poisson et des personnes pourtant éloignés de nous. La surpêche, nécessaire pour continuer à satisfaire la demande énorme de poisson, de crustacés et de coquillages, est un problème sérieux et les autorités collaborent avec le secteur de la pêche pour tenter de le résoudre. En attendant, vous ne devez pas renoncer complètement à manger du poisson. Mais vous pouvez faire en sorte de n’acheter que du poisson, des crustacés et des coquillages pêchés ou élevés de manière responsable. Les pêcheries durables prennent en compte la santé des stocks et le bien-être des êtres humains qui dépendent de la pêche.
Voilà comment vous pouvez faire une différence.

Achetez du poisson, des crustacés et des coquillages portant un label de durabilité

Cherchez le label MSC ou ASC, qui indique que votre poisson provient d’une pêcherie ou d’un élevage durable et certifié.

Ne mangez pas de jeunes poissons

Tant qu’un poisson n’a pas atteint une certaine taille, il n’est pas parvenu à maturité et n’a pas eu la possibilité de se reproduire. Demandez à votre poissonnier de vérifier que vous n’achetez que du poisson adulte. De cette manière, vous faites en sorte que les stocks de poisson aient la possibilité de se rétablir de la pêche.

Variez vos plaisirs

Varier les poissons, crustacés et coquillages que vous consommez, c’est contribuer à une pression de pêche équilibrée sur les différents stocks. La biodiversité est la force des écosystèmes. De la variété dans votre régime, c’est agréable et c’est bon pour les océans!

Contrôlez les étiquettes

Dans l’Union Européenne, vous avez pleinement le droit de connaître le nom complet et la provenance des produits que vous achetez. Vous avez également le droit de savoir s’il s’agit d’un poisson capturé à l’état sauvage ou d’un poisson d’élevage, et s’il a été congelé. Lorsque tout cela n’est pas mentionné sur l’étiquette, veillez à le demander. Si votre fournisseur ne peut pas donner de réponse claire, il vaut mieux ne pas acheter le produit.

Pin It on Pinterest

Share This