Ecrevisse

Astacus astacus

    • Europe
      Piège

    Biologie

    L’écrevisse est un hôte typique des rivières, lacs et étangs. Elle vit de préférence sur les sols sablonneux, où il lui est aisé de creuser des terriers. Le jour, l’écrevisse se terre dans son abri, qu’elle quitte la nuit pour chasser. L’écrevisse se nourrit de vers, d’insectes aquatiques, de mollusques et de plantes. À l’origine, l’écrevisse provient d’Europe et est répandue sur tout le continent. Cette espèce a été récemment introduite hors d’Europe et on peut la trouver par exemple au Maroc. Les écrevisses qui sont consommées en Belgique sont principalement importées, elles proviennent de l’élevage aussi bien que de la capture sauvage.

    Situation des stocks

    L’écrevisse a le statut d’espèce vulnérable sur la liste rouge de l’IUCN (International Union for Conservation of Nature). Les populations d’écrevisses ont subi des reculs sur l’ensemble de leur aire de distribution. L’introduction d’espèces invasives compétitives, la peste de l’écrevisse et la perte d’habitats sont autant de menaces pour l’écrevisse indigène.

    Conséquences écologiques

    Les écrevisses sont capturées à l’aide de pièges. Les pièges sont sélectifs et ne génèrent pratiquement pas de prises accessoires. Ils causent peu de rejet et ont un faible impact écologique. Il faut noter que l’écrevisse est une espèce clé dans son milieu. Les scientifiques pensent que le recul et la perte éventuelle de l’espèce altèrera la structure et le fonctionnement de son écosystème. L’écrevisse est aussi un ingrédient essentiel du régime alimentaire d’autres animaux tels que les loutres et certains oiseaux. L’écrevisse américaine (Procambarus clarkii) est élevée en viviers en Chine, aux États-Unis et en Australie. Elle est résistante, invasive et s’adapte extrêmement bien aux écosystèmes perturbés dans lesquels elle est introduite. Elle est désormais l’espèce d’écrevisse la plus répandue en Europe.

    Gestion

    Depuis le déclenchement de la peste de l’écrevisse à la fin du 19ème siècle et l’introduction d’espèces exotiques, la pêche à l’écrevisse est limitée. Différentes règlementations ont pour but de contrôler cette pêche. L’importation, le transport et la vente d’individus vivants d’espèces exotiques sont en outre interdits.

    Pin It on Pinterest

    Share This