Tourteau

Cancer pagurus

    • Label MSC
      Sauvage
    • Océan Atlantique Nord Est FAO 27; Méditerranée et Mer Noire FAO 37
      Piège
    • Méditerranée et Mer Noire FAO 37
      Chalut de fond

    Biologie

    Le tourteau est un animal nocturne à la teinte rouge brunâtre, doté de deux grosses pinces. Ce crabe peut atteindre 3 kg. En général, la largeur de sa carapace ne dépasse pas 24 cm et l’animal mesure maximum 20 cm de long. Les 4 dernières paires de pattes se ressemblent fortement, elles ne sont pas dotées d’épines mais possèdent des « poils » noirs courts et durs. Cette espèce se rencontre généralement sur le fond, où elle arpente un large éventail de substrats (sable, galets, rochers), à une profondeur de 6 à 40 m. Le tourteau de la mer du Nord est principalement carnivore et charognard, il se nourrit de divers crustacés, mollusques, poissons et échinodermes.

    Situation des stocks

    La plupart des populations de la mer du Nord sont saines. Seuls les stocks britanniques et irlandais commencent à souffrir de la pression excessive de la pêche. Il existe un taux de rejet élevé de jeunes tourteaux avec des chances de survie élevées. Selon la FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations), le stock français n’est pas en situation de surexploitation, mais une incertitude demeure en raison d’informations insuffisantes.

    Conséquences écologiques

    Le tourteau de la mer du Nord est capturé à l’aide de pièges avec appâts ou au chalut. Les pièges sont sélectifs et ne génèrent pratiquement pas de prises accessoires, ils entraînent peu de rejet et ont un impact écologique faible. L’utilisation de chaluts ou chaluts à perche entraîne généralement une quantité importante de prises accessoires, souvent des espèces qui sont déjà menacées par la surpêche. La pêche au chalut à perche a également un effet négatif sur la survie de différents animaux des fonds marins tels que les coraux d’eau froide, des alevins et des espèces menacées comme les requins et les raies. Les filets sont en effet traînés sur le fond, où ils détruisent l’habitat de nombreuses espèces. Par cet effet sur les fonds marins et l’impact sur les différentes populations de poissons, le chalut à perche affecte tout l’écosystème, ce qui a des conséquences à long terme. À l’est du Royaume-Uni, les prises accessoires ont peut-être causé des dommages pour des espèces de la liste rouge telles que des tortues marines et des loutres. En France aussi, des prises accessoires sont faites régulièrement, mais leur ampleur n’est pas connue. La plupart des pièges ne disposent pas d’une possibilité de s’échapper, ce qui permettrait de minimaliser ces prises accessoires. Malgré cela, il est peu vraisemblable que des changements significatifs dans les écosystèmes soient causés par la pêche au tourteau.

    Gestion

    Au niveau européen, deux mesures techniques de protection ont été prises. D’une part, une taille minimum de 13-14 cm a été fixée pour la carapace (mesurée dans la largeur, entre ses deux marges extérieures), ce qui garantit que seuls des animaux adultes seront commercialisés. D’autre part, la commercialisation de pinces de crabes isolées a été limitée à maximum 5% du poids total des crabes capturés vivants. La vente de pinces a même été totalement interdite dans certains comtés du Royaume-Uni.

    • Marine Stewardship Council - 1

    Pin It on Pinterest

    Share This