Langoustine

Nephrops norvegicus

    • Label MSC
      Sauvage
    • Océan Atlantique Nord Est FAO 27 (Suède)
      Chalut de fond
    • Océan Atlantique Nord Est FAO 27; Méditerranée et Mer Noire FAO 37
      Chalut de fond

    Biologie

    La langoustine est un prédateur nocturne de 10 à 20 cm qui se nourrit principalement de détritus, de crustacés et de vers. On peut trouver la langoustine à l’est de l’océan Atlantique et en mer Méditerranée, à différentes profondeurs, de 20 à 800 m. Les langoustines séjournent volontiers sur les fonds sableux ou vaseux où elles peuvent creuser leurs terriers.

    Situation des stocks

    La plupart des stocks de langoustines ne sont pas menacés, à l’exception de ceux de la mer Celtique. Les mesures prises en mer Celtique sont insuffisantes, avec pour conséquence un recul des populations. Les populations du Golfe de Gascogne sont exploitées de manière non durable, mais elles ne sont pas menacées jusqu’à présent parce que les pêcheurs ont pris eux-mêmes des mesures énergiques, telles que la restriction du nombre de bateaux et l’usage de matériel de pêche sélectif afin de réduire les prises accessoires de spécimens trop petits et de jeunes merlus.

    Conséquences écologiques

    La langoustine est capturée à l’aide de chaluts ou de nasses. L’utilisation de chaluts ou chaluts à perche entraîne généralement une quantité importante de prises accessoires, souvent des espèces qui sont déjà menacées par la surpêche. La pêche au chalut à perche a également un effet négatif sur la survie de différents animaux des fonds marins tels que les coraux d’eau froide, des alevins et des espèces menacées comme les requins et les raies. Les filets sont en effet traînés sur le fond, où ils détruisent l’habitat de nombreuses espèces. Par cet effet sur les fonds marins et l’impact sur les différentes populations de poissons, le chalut à perche affecte tout l’écosystème, ce qui a des conséquences à long terme. Les pièges et les nasses sont sélectifs, ne génèrent pratiquement pas de prises accessoires et peu de rejet, et leur impact écologique est faible.

    Gestion

    Une taille minimale de capture et un volume total de prise autorisée ont été instaurés afin de protéger les stocks. Dans certaines régions, la pêche est réduite en été afin de limiter la capture des femelles et d’augmenter le succès reproductif des populations.

    • Marine Stewardship Council - 1

    Pin It on Pinterest

    Share This