Truite arc-en-ciel

Oncorhynchus mykiss

    • Label ASC
      Aquaculture
    • Europe du Nord (Scandinavie, Grande-Bretagne)
      Aquaculture - Cages à filets en mer
    • L'Europe du Nord-Ouest, la Turquie, la Bulgarie
      Aquaculture - Bassins
    • Europe du Sud (Espagne, Italie); Amérique du Sud
      Aquaculture - Bassins

    Biologie

    La truite arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss) est originaire d’Amérique du Nord mais on la rencontre aujourd’hui sur tous les continents, en tant que poisson d’élevage. La truite arc-en-ciel préfère les rivières à l’eau transparente et bien oxygénées, où le courant est fort et la température basse.
    La truite arc-en-ciel est principalement carnivore. Dans la nature, elle se nourrit de vers, d’insectes et de petits poissons.

    Empreinte écologique

    La truite arc-en-ciel est élevée dans des cages flottantes ou des cuves avec courant d’eau, ce qui suppose une consommation énorme d’eau, qui doit être pompée dans l’environnement. Cette consommation d’eau élevée peut poser des problèmes dans les régions sèches d’Europe du Sud. 1,8 kg de poisson est nécessaire pour produire 1 kg de truite, ce qui conduit finalement à l’épuisement des stocks de poissons sauvages. Les aliments (farine de poisson et huile de poisson) utilisés pour nourrir les truites ne proviennent pas de ressources durables et leur production est une source de pollution pour les populations de poissons sauvages.

    Impacts écologiques

    L’aquaculture en cages flottantes a un lourd impact écologique. Le nombre de poissons placés dans les cages est énorme. Afin de réduire le risque élevé de maladies et de parasites, des aliments, produits chimiques et antibiotiques sont ajoutés dans l’eau sur le lieu d’aquaculture. Ces substances modifient les interactions de la chaîne alimentaire et impactent les populations sauvages. Des poissons peuvent s’échapper et affaiblir les populations sauvages par des échanges de gènes. Les eaux usées provenant des systèmes en circuit fermé présentent une concentration élevée en nutriments (ce qui conduit à l’eutrophisation du milieu) et causent la dispersion de maladies et de parasites, en plus des croisements entre individus élevés et individus sauvages.

    Gestion

    En Europe du Nord et en Turquie, l’impact écologique a été réduit par d’adoption d’une règlementation stricte. En Europe du Sud, les mesures de gestion varient d’un pays à l’autre et elles ne sont pas toujours strictement observées.

    Pin It on Pinterest

    Share This