Saumon pacifique

Oncorhynchus spp.: Oncorhynchus nerka, O. kisutch, O. gorbuscha, O. tshawytscha, O. keta

    • Label MSC
      Sauvage
    • Océan Pacifique Nord Ouest FAO 61 (Russie)
      Piège
    • Océan Pacifique Nord Ouest FAO 67 (Canada)
      Senne, Pêche à la traîne (trolling)
    • Océan Pacifique Nord Ouest FAO 67 (Canada)
      Filet maillant
    • Océan Pacifique Nord Ouest FAO 61 (Russie)
      Filet maillant (dérivant), Senne, Piège

    Biologie

    Toutes les espèces de saumon pacifique sont originaire du nord de l’océan Pacifique, aux États-Unis et au Canada. Les jeunes poissons évoluent en eau douce avant de migrer vers l’océan pour y poursuivre leur croissance. Lorsqu’ils ont atteint la maturité sexuelle, ils migrent à nouveau vers leur lieu de naissance afin de frayer. Durant leur voyage vers la mer, les jeunes saumons se nourrissent principalement d’insectes et de zooplancton. Plus tard, leur régime se modifiera, il se composera surtout de méduses, de calamars et d’autres poissons. Oncorhynchus kisutch et Oncorhynchus tshawytscha sont les espèces de saumon pacifique les plus grandes. Elles mesurent environ 70 cm à maturité. Oncorhynchus nerka et Oncorhynchus keta sont un peu plus petits (60 cm) et Oncorhynchus gorbuscha est l’espèce la plus petite (50 cm).

    Situation des stocks

    Les stocks de saumon pacifique diminuent depuis le 19ème siècle. Les scientifiques pensent que la population actuelle ne représente que 20% de la taille de la population d’origine, avant le début du recul des stocks. La surpêche, la perte et la dégradation d’habitats naturels ainsi que l’hybridation et la compétition avec d’autres espèces de saumon introduites et invasives sont à la base de ce recul spectaculaire.

    Conséquences écologiques

    Le saumon pacifique est capturé à l’aide de filets dérivants, de filets maillants, de filets tournants, de pièges ou de lignes de traîne (trolling). L’utilisation de filets fixes et filets maillants génère un impact minimum sur les fonds marins. Des requins, raies et mammifères marins protégés peuvent cependant être victimes de prises accessoires. Les filets tournants encerclent des bancs entiers de poissons et par conséquent, ils peuvent également capturer des espèces menacées telles que les raies, requins, jeunes thons et d’autres poissons qui sont déjà en situation de surpêche. Les pièges sont sélectifs, ne causent pratiquement pas de prises accessoires, peu de rejet et un impact écologique faible. La pêche à l’aide de lignes de traîne (trolling et longlines ou palangres) génère de très nombreuses prises accessoires de diverses espèces menacées telles que tortues marines, oiseaux marins, raies et requins. Beaucoup de jeunes poissons d’autres espèces économiquement importantes telles que marlins et espadons sont capturés et rejetés, avec de faibles chances de survie. L’usage d’appâts dans le cadre de ces méthodes peut en outre avoir un impact sur les stocks de ces appâts.

    Gestion

    Tant aux États-Unis qu’au Canada, des mesures ont été prises pour protéger le saumon pacifique et son habitat.

    • Marine Stewardship Council - 1

    Pin It on Pinterest

    Share This