Tilapia

Oreochromis spp.

    • Label ASC
      Aquaculture
    • Monde entier
      Aquaculture - Systèmes fermés
    • Amérique centrale
      Aquaculture - Etangs ouverts
    • La Chine, l'Egypte; Amérique du Sud; Philippines, la Thaïlande, l'Indonésie
      Aquaculture - Cages à filets en mer, Etangs

    Biologie

    Le tilapia est un poisson d’eau douce d’origine africaine, qui s’est répandu dans les eaux tropicales du monde entier. Dans des circonstances normales, le tilapia est végétarien et se nourrit principalement de plancton. Mais lorsque le besoin s’en fait sentir, il peut devenir omnivore et consomme à peu près tout ce qui se présente. Le tilapia est un poisson d’élevage idéal car il est peu exigeant, se reproduit facilement et grandit rapidement. Il y a 3000 ans, il était déjà élevé dans l’Ancienne Egypte. Le tilapia peut atteindre 60 cm (il mesure en moyenne 35 cm).

    Situation des stocks

    Certaines espèces de tilapias figurent sur la liste rouge de l’IUCN (International Union for Conservation of Nature). Oreochromis mossambicus par exemple, a reçu le statut d’espèce vulnérable. La capture sauvage du tilapia n’est plus pratiquée qu’à petite échelle et par des communautés locales. Bien que les données soient insuffisantes pour s’en assurer, il est admis que les stocks sont sains.

    Impacts écologiques

    Le tilapia est majoritairement élevé. L’aquaculture en cages flottantes présente un impact écologique important. La quantité de poissons placés dans les cages est énorme. Afin de réduire le risque élevé de maladies et de parasites, des aliments, produits chimiques et antibiotiques sont ajoutés dans l’eau sur le lieu d’aquaculture. Ces substances modifient les interactions de la chaîne alimentaire et impactent les populations sauvages. Des poissons peuvent s’échapper et affaiblir les populations sauvages par des échanges de gènes. Les eaux usées provenant des cages flottantes présentent une concentration élevée en nutriments (ce qui conduit à l’eutrophisation du milieu) et causent la dispersion de maladies et de parasites, en plus des croisements entre individus élevés et individus sauvages. Dans les systèmes d’élevage isolés tels que les viviers, la pollution est limitée par l’usage de filtres et de systèmes de nettoyage. Dans le cas des systèmes d’élevage en aquaponie, l’eau provenant du système d’aquaculture est épurée dans un système d’aquaponie où croissent des plantes. Des bactéries dégradent les substances rejetées dans l’eau et produisent ainsi des nutriments pour les plantes. L’eau épurée retourne alors dans le système d’aquaculture.

    Gestion

    Certains élevages sont gérés de manière durable. Ce sont souvent des élevages en circuit fermé, qui n’ont pas d’impact négatif sur les eaux environnantes. Des réglementations limitent l’usage des antibiotiques.

    Pin It on Pinterest

    Share This