Plie

Pleuronectes platessa

    • Label MSC
      Sauvage
    • Océan Atlantique Nord Est FAO 27
      Chalut de fond, Filet maillant de fond ou calé, Chalut à impulsions, Senne écossaise
    • Océan Atlantique Nord Est FAO 27 (Islande)
      Senne danoise
    • Océan Atlantique Nord Est FAO 27
      Chalut à perche
    • Océan Atlantique Nord Est FAO 27 (Mer d'Irlande et la Manche)
      Chalut de fond
    • Océan Atlantique Nord Est FAO 27 Mer Celtique)
      Filet maillant de fond ou calé

    Biologie

    La plie ou le carrelet est un poisson plat qui peut atteindre 70 cm et vit sur les fonds marins sableux ou vaseux. Ses deux yeux sont placés du côté droit de son corps et sa peau lisse est ornée de taches rouge orangé sur sa face supérieure. La reproduction a lieu à différentes périodes de l’année, suivant les populations. En mer du Nord, cette période s’étend de janvier à avril. Les femelles peuvent vivre jusque 24 ans, les mâles atteignent 12 ans au plus.

    Situation des stocks

    Le développement de pêcheries durables a permis la restauration de la plupart des populations. Seul le stock de la mer Celtique est encore en mauvais état, avec un recul sensible des populations. De manière générale, les stocks de plies se portent bien dans les eaux européennes. C’est le cas de celui de la mer du Nord, qui est aussi le plus important. Dans certaines pêcheries, la prise accessoire de carrelets juvéniles demeure toutefois élevée.

    Conséquences écologiques

    La plie est capturée à l’aide de chaluts ou chaluts à perche, dragues à impulsion électrique, sennes écossaises ou danoises, ou encore de filets maillants ancrés. Dans le sud de la mer du Nord, la plie est pêchée au chalut à perche. L’utilisation de chaluts ou chaluts à perche entraîne généralement une quantité importante de prises accessoires, souvent des espèces qui sont déjà menacées par la surpêche. La pêche au chalut à perche a également un effet négatif sur la survie de différents animaux des fonds marins tels que les coraux d’eau froide, des alevins et des espèces menacées comme les requins et les raies. Les filets sont en effet traînés sur le fond, où ils détruisent l’habitat de nombreuses espèces. Par cet effet sur les fonds marins et l’impact sur les différentes populations de poissons, le chalut à perche affecte tout l’écosystème, ce qui a des conséquences à long terme. Les chaluts adaptés et la drague à impulsions électriques, qui utilise des impulsions électriques pour conduire les plies dans les filets sans y attirer les jeunes poissons, causent moins de dégâts sur les fonds marins et génèrent moins de prises accessoires. Ces méthodes sont toutefois encore en phase de test et des études d’impact écologique sont encore nécessaires. La senne danoise et la senne écossaise se distinguent par l’immersion de deux longues cordes (au moins 2,5 km) en cercle avec un filet au milieu. Lorsque les cordes sont hissées à bord, les poissons du fond sont chassés vers l’ouverture du filet tandis que le bateau est à l’ancre ou navigue à faible vitesse. Cette technique de pêche entraîne la capture d’individus trop petits de l’espèce visée et d’autres espèces, la perturbation des espèces et la destruction de l’habitat ou encore l’élimination d’organismes sédentaires tels que des algues, récifs coralliens, éponges, vers tubicoles… L’utilisation de filets fixes et filets maillants génère moins de prises accessoires et a un impact minimum sur les fonds marins. Des requins, raies et mammifères marins protégés peuvent cependant être victimes de prises accessoires.

    Gestion

    Une taille de capture minimale et un volume total de prise autorisée ont été instaurés pour protéger les stocks de poisson. Lorsque la plie est pêchée de manière ciblée, il est possible d’utiliser une largeur de maille plus grande, ce qui permet de réduire les prises accessoires.

    • Marine Stewardship Council - 1

    Pin It on Pinterest

    Share This