Saumon

Salmo salar

    • Label ASC
      Aquaculture
    • Europe, Îles Féroé, l'Islande, l'Irlande, la Norvège, l'Ecosse
      Aquaculture - Cages à filets en mer
    • Océan Atlantique Nord Est FAO 27 (Mer Baltique, la Finlande)
      Piège
    • Chili
      Aquaculture - Cages à filets en mer
    • Océan Atlantique Nord Est FAO 27
      Filet maillant, Filets tournants, Lignes traînantes, Piège

    Biologie

    Le saumon est un poisson migrateur qui passe la plus grande partie de sa vie en mer, mais qui remonte les rivières pour se reproduire. Lors de ces migrations, les saumons parcourent plus de 100 km par jour et doivent braver de nombreux obstacles tels que des chutes d’eau et des barrages. Le saumon frais consommé en Europe de l’Ouest provient en général d’élevages.

    Capture sauvage

    Situation des stocks

    La plupart des populations de saumons européennes sont totalement épuisées ou en surpêche. La situation des populations de saumons dans le nord-est de l’océan Atlantique et dans la mer Baltique est critique. Non seulement la pêche intensive, mais aussi l’eutrophisation et l’urbanisation excessive des côtes ont conduit à la situation alarmante dans laquelle se trouvent aujourd’hui les stocks de saumons. Dans la mer Baltique, seuls 2 des 29 bassins fluviaux offrent les conditions nécessaires à la migration et la reproduction des saumons.

    Conséquences écologiques

    Le saumon est pêché à l’aide de filets maillants, filets tournants, lignes de traîne et pièges. L’utilisation de filets fixes et filets maillants génère peu de prises accessoires et a un impact minimum sur les fonds marins. Des requins, raies et mammifères marins protégés peuvent cependant être victimes de prises accessoires. Les filets tournants comportent une poche centrale en forme de cuiller, constituée d’un filet noué dans une matière légère et très résistante, pourvu de deux ailes aux extrémités. Les poissons sont capturés tandis que les deux ailes sont hissées à bord. Cette technique entraîne la prise accidentelle d’espèces non visées, en particulier des mammifères marins et des requins, ainsi que des individus trop jeunes de l’espèce pêchée. La pêche à l’aide de lignes de traîne (trolling et longlines ou palangres) génère de très nombreuses prises accessoires de diverses espèces menacées telles que tortues marines, oiseaux marins, raies et requins. Beaucoup de jeunes poissons d’autres espèces économiquement importantes telles que marlins et espadons sont capturés et rejetés, avec de faibles chances de survie. L’usage d’appâts dans le cadre de ces méthodes peut en outre avoir un impact sur les stocks de ces appâts. Les pièges sont sélectifs, ne causent pratiquement pas de prises accessoires, peu de rejet et un impact écologique faible.

    Gestion

    Le saumon Atlantique sauvage bénéficie souvent de mesures de protection au niveau local ou régional. Il est recommandé de limiter la capture de saumons aux individus adultes et de n’autoriser la pêche de saumon en rivière que pour les stocks dotés de capacités de reproduction saines.

    Aquaculture

    Empreinte écologique

    La plupart du saumon d’élevage provient de Norvège, d’Écosse, d’Irlande et du Chili. Le saumon y est élevé dans de grandes cages flottantes en eau de mer ou en eau douce. Le saumon est carnivore et il faut environ 3 kg de nourriture pour produire 1 kg de saumon. Les aliments (farine de poisson et huile de poisson) utilisés ne proviennent pas de ressources durables et la production de cette nourriture est une source de pollution pour les populations de poissons sauvages. Certains élevages sont gérés de manière durable. La nourriture y provient des déchets de poisson de l’industrie alimentaire et aucun additif n’est autorisé dans la nourriture.

    Impacts écologiques

    L’aquaculture en cages flottantes a un lourd impact écologique. La quantité de poissons placés dans les cages est énorme. Afin de réduire le risque élevé de maladies et de parasites, des aliments, produits chimiques et antibiotiques sont ajoutés dans l’eau sur le lieu d’aquaculture. Ces substances modifient les interactions de la chaîne alimentaire et impactent les populations sauvages. Des poissons peuvent s’échapper et affaiblir les populations sauvages par des échanges de gènes. Les eaux usées provenant des cages flottantes présentent une concentration élevée en nutriments (ce qui conduit à l’eutrophisation du milieu) et causent la dispersion de maladies et de parasites, en plus des croisements entre individus élevés et individus sauvages. Les impacts écologiques de l’élevage de saumon varient fortement d’une entreprise à l’autre.

    Pin It on Pinterest

    Share This