Barbue

Scophthalmus rhombus

    • Océan Atlantique Nord Est FAO 27
      Chalut de fond, Chalut à perche, Filet maillant

    Biologie

    La barbue est un poisson plat dont les deux yeux sont situés du côté gauche du corps. On la rencontre en mer Méditerranée, dans la mer Noire et dans l’océan Atlantique, depuis la Norvège jusqu’au Maroc, à des profondeurs de 5 à 50 m. En comparaison d’autres poissons plats, la barbue croît rapidement. La barbue peut vivre 6 ans et atteindre 75 cm pour 8 kg. Dans sa quatrième année environ, la barbue mesure 33 à 41 cm, la femelle a alors atteint la maturité sexuelle et est en mesure de se reproduire. La barbue est un prédateur qui se nourrit d’autres habitants des fonds marins, de préférence des crevettes et de petits poissons. Excellant dans l’art du camouflage, les barbues prennent la couleur du milieu environnant.

    Situation de stocks

    Les informations disponibles sont insuffisantes pour évaluer la situation de stocks. Il est cependant admis que ceux-ci ne sont pas exploités à un niveau durable, raison pour laquelle l’intensification de la pêche est déconseillée.

    Conséquences écologiques

    La barbue est capturée à l’aide de chaluts et chaluts à perche ou de filets maillants. Elle est également pêchée dans le cadre de pêcheries mixtes utilisant le chalut à perche pour capturer des poissons plats. L’utilisation de chaluts ou chaluts à perche entraîne généralement une quantité importante de prises accessoires, souvent des espèces qui sont déjà menacées par la surpêche. La pêche au chalut à perche a également un effet négatif sur la survie de différents animaux des fonds marins tels que les coraux d’eau froide, des alevins et des espèces menacées comme les requins et les raies. Les filets sont en effet traînés sur le fond, où ils détruisent l’habitat de nombreuses espèces. Par cet effet sur les fonds marins et l’impact sur les différentes populations de poissons, le chalut à perche affecte tout l’écosystème, ce qui a des conséquences à long terme. L’utilisation de filets fixes et filets maillants limite les prises accessoires et minimise l’impact sur le fond. Les raies, requins et mammifères marins protégés comptent cependant parmi les possibles victimes de prises accessoires.

    Gestion

    La pêche est réglementée par des quantités totales de prises autorisées et des tailles minimales de capture. Ces mesures varient selon les régions où la barbue est pêchée. En Belgique, une limitation complémentaire a été instaurée sur la quantité de barbues capturées par jour et par bateau.

    Pin It on Pinterest

    Share This