Requin

    • Label MSC
      Sauvage - Squalus acanthias
    • Monde entier
      Sauvage

    Biologie

    Notre Terre était déjà peuplée de requins il y a des centaines de millions d’années. Le groupe des requins compte plus de 400 espèces. Les requins sont prisés pour leur chair, leurs nageoires et leur cartilage, qui est transformé et utilisé dans de nombreux produits d’usage quotidien tels que des cosmétiques et des compléments alimentaires. Le plus petit requin mesure à peine quelques centimètres, alors que le requin-baleine peut atteindre une vingtaine de mètres. En mer du Nord, on rencontre 11 espèces de requins. Leur menu varie d’une espèce à l’autre. Certains requins sont de vrais prédateurs qui se nourrissent d’autres poissons, de crustacés et même de phoques. D’autres espèces de requins se nourrissent exclusivement de zooplancton. Tous les requins ont une croissance lente et ils n’atteignent la maturité sexuelle qu’à l’âge de 12 à 15 ans. La plupart peuvent vivre 20 ou 30 ans. Du fait qu’ils se reproduisent tard et donnent naissance à un nombre limité de petits, Ils sont particulièrement sensibles à la surpêche et les populations se rétablissent très difficilement.

    Situation des stocks

    Bien que nous n’ayons pas de chiffres exacts pour chaque espèce de requin, divers indicateurs suggèrent un recul planétaire des populations de requins. Le manque de connaissances précises et l’usage erroné des différents noms d’espèce rendent difficile l’évaluation de l’état des populations de requins. Un tiers des espèces de requins et de raies dans les eaux européennes ont reçu le statut peu enviable d’espèces menacées sur la liste rouge de l’IUCN (International Union for Conservation of Nature). Les requins sont souvent victimes de prises accessoires qui menacent leurs populations. Les pêcheries qui visent spécifiquement les requins (souvent pour leurs seules nageoires) constituent un problème majeur.

    Conséquences écologiques

    Les requins sont des super-prédateurs des écosystèmes marins. À ce titre, ils constituent un maillon essentiel des réseaux trophiques marins. Il s’agit donc d’espèces-clé dont la disparition aurait un impact sur l’ensemble de l’écosystème et menacerait toute la structure de la chaîne alimentaire d’effondrement. Cela aurait pour conséquence la perte d’autres espèces, souvent importantes commercialement.

    Gestion

    La capture de différentes espèces de requins est interdite dans les eaux européennes. En Amérique centrale, aux États-Unis, à Taiwan et en Europe, il est également interdit de débarquer des requins sans nageoires ou séparés de leurs nageoires. Le commerce de différentes espèces de requins est réglementé par la « Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction » des Nations Unies (CITES). La convention CITES identifie les endroits où la situation est sensible et aide les pays à organiser des contrôles lorsque cela est nécessaire. Les animaux repris dans l’annexe II sont considérés comme vulnérables, ce qui signifie que leur survie est compromise si le commerce de ces espèces n’est pas contrôlé et régulé.

    Pin It on Pinterest

    Share This